Assurance-vie pour enfants, comment procéder ?

Une assurance-vie est un produit d’épargne très performant. Il est donc judicieux de le choisir pour un enfant afin de lui assurer de bénéficier d’une certaine somme pour bien débuter sa vie d’adulte.

Comment procéder pour souscrire un contrat d’assurance-vie pour mon enfant ?

En tant que responsable légal, vous avez la possibilité de souscrire un contrat d’assurance-vie pour votre enfant dès sa naissance. Pour cela, il vous faudra respecter quelques restrictions.

Tout d’abord, si votre enfant à moins de 12 ans, est d’obligatoire de faire figurer la signature des deux parents sur le contrat. Cependant si l’un d’eux est défaillant, il faudra obtenir l’autorisation du juge des tutelles.Ouvrir une assurance-vie a ses enfants

Si votre enfant à plus de 12 ans, c’est son consentement qui sera demandé par l’assureur lors de l’ouverture du contrat.

Enfin, le contrat devra obligatoirement comporter une durée déterminée. Celle-ci reste cependant renouvelable chaque année.

Le fonctionnement du contrat assurance-vie

Vous pouvez alimenter librement ce contrat  assurance-vie tout au long de sa vie. Vous pouvez choisir de faire un versement unique à l’ouverture et de le faire fructifier, vous pouvez décider de mettre en place des versements périodiques (par mois, trimestre ou semestre) ou vous pouvez déposer de l’argent de façon plus occasionnel.

assurance-vie a ses enfants-

Afin d’être vraiment intéressant du point de vue fiscal, un tel contrat doit exister au moins pendant 8 ans. C’est donc le moyen idéal de préparer une épargne à long terme que votre enfant pourra débloquer quand vous l’aurez décidé.

Le plus souvent, les souscripteurs à une assurance-vie choisissent un âge comme date butoir (18 ans par exemple) ou un événement important (l’achat d’une première voiture, etc.)

La désignation du bénéficiaire du contrat assurance-vie

Tant que votre enfant à moins de 16 ans, les bénéficiaires du contrat sont imposés. Il s’agit de ses héritiers légaux, à savoir, ses parents.

Après son seizième anniversaire, votre enfant aura la possibilité de désigner le bénéficiaire de son choix. Cependant, il ne pourra pas lui attribuer plus de 50 % de la valeur du contrat afin de protéger les héritiers légaux (parents ou enfants à naître).

L’ouverture d’un contrat assurance-vie pour son enfant est donc une façon judicieuse de préparer une somme d’argent dont il pourra bénéficier une fois adulte et ainsi, bien démarrer dans la vie.