Contrat d’Assurance-vie ou contrat de Capitalisation

Ce n’est pas un secret; l’assurance-vie est un des placements préférés des Français depuis de nombreuses années. Cependant, il existe une autre possibilité de placement qui se révèle très intéressant également : le contrat de capitalisation.

Nous vous proposons donc un comparatif entre ces deux contrats afin de vous aider à faire le bon choix.

Avantages et inconvénients de l’assurance-vie

contrat de CapitalisationTout d’abord, il s’agit là d’un moyen d’assurer sa retraite mais également de préparer sa succession. En effet, ce type de contrat permet de garantir le versement d’une certaine somme à un bénéficiaire choisi après le décès du titulaire.

L’avantage dans ce cas, c’est que l’argent ainsi versé est hors des droits de succession (dans la limite de 152 000 €).

Le contrat d’assurance-vie représente aussi une enveloppe fiscale très intéressante, car les produits et intérêts ainsi capitalisés ne sont pas imposables pendant toute la durée de vie du contrat, ce qui est vraiment très avantageux.

L’inconvénient majeur de cette solution est le montant des frais d’entrée, d’arbitrage et de gestion qui est souvent assez élevé. De plus, en cas de divorce, le capital doit être liquidé pour être partagé dans le cadre de la communauté de biens.

Si cela arrive dans les huit premières années de vie du contrat, le montant sera diminué du montant de la taxe prévue à votre contrat.

Avantages et inconvénients du contrat de capitalisation

Le plus grand point fort du contrat de capitalisation est qu’il permet une bonne optimisation de l’ISF car les intérêts d’entre pas dans le calcul de cet impôt. Cela permet donc d’augmenter son patrimoine sans basculer dans l’ISF.

contrat capitalisation-isf

Un autre atout de ce contrat est qu’il n’est pas dénoué par le décès du titulaire et conserve son antériorité fiscale ce qui se révèle très intéressant vis-à-vis des impôts.

De plus, l’argent placé demeure disponible et peut-être facilement récupéré (sans frais, le plus souvent).

Par contre, contrairement au contrat d’assurance-vie, le montant du contrat de capitalisation est pris en compte lors du calcul des droits de succession. Il est donc moins intéressant dans le cadre d’une transmission patrimoniale.

De ce fait, cela en fait un contrat surtout destiné aux personnes souhaitant se constituer peu à peu un patrimoine sans être assujettis à l’ISF ou sans en augmenter son montant.