Livret d’épargne ou assurance vie ?

Livret d'épargne

Livret d’épargne et l’assurance-vie sont les placements les plus souvent sollicités par les épargnants français. Le choix d’un de ces produit doit être bien pensé, car chaque placement a des avantages mais également des contraintes qu’il est important de connaitre.

L’assurance-vie

Le contrat d’assurance-vie présente plusieurs avantages. Tout d’abord, si vous optez pour un contrat multisupport, il vous permettra de diversifier votre épargne et ainsi de profiter de nombreuses opportunités des marchés financiers.

De plus, l’argent déposé sur le fonds en euros et sécurisé : il ne peut pas être perdu, et un rendement minimal est assuré contractuellement (autour de 2,3% en 2015). Les contrats d’assurance-vie, souvent plus rémunératrice que le livret d’épargne , permettent donc de financer plus facilement des projets à moyen terme.

Livret d'épargne

Un des autres avantages de l’assurance-vie est son cadre juridique et fiscal très avantageux ! Par exemple, l’assuré peut choisir librement le bénéficiaire de l’argent épargné, tout en respectant les droits de ses héritiers.

De plus, en matière de fiscalité, le contrat d’assurance-vie est très avantageux en cas de retrait de la somme épargné, de plus, à partir de huit ans d’existence, vous bénéficierez d’une exonération d’impôt sur les plus-values (dans la limite de 4600€ par personne).

Toutes ces caractéristiques font donc de l’assurance-vie une épargne très intéressante dans la mise en place d’un patrimoine.

Le livret d’épargne

Le principal avantage du livret d’épargne est qu’il réglementé par l’État. C’est ce dernier qui fixe le taux de rémunération de ce dernier à partir d’un taux de référence.

De plus, les intérêts produits par ce type d’épargne sont exonérés d’impôt et de cotisations sociales et il est très simple de réaliser des retraits.

Livret d'épargneOn note ces dernières années une baisse du nombre de souscriptions à ce type de contrat, car les taux de rémunération sont très bas.

Actuellement, le Livret A et le LDD sont rémunérés à 0,75%, ce qui n’est pas très engageant.

En conclusion, on peut noter que l’assurance-vie propose une grande liberté de placement et le taux de rémunération est supérieur à celui du livret d’épargne, ce qui en fait une bonne  alternative pour les épargnants.

L’assraunce-vie pour préparer sa retraite

retraite

Le contrat d’assurance-vie est un des produits-phares quand il s’agit de préparer sa retraite. En effet, ce type d’offre couvre une large palette d’avantages et vous permettra de constituer une épargne au fil de votre vie. Le principe est le suivant : tout au long de la vie du contrat, le souscripteur ne retire pas de bénéfice.

En effet, les intérêts sont investis, fructifient et viennent s’ajouter au capital de départ.

Les modalités d’épargne retraite

Une fois la durée du contrat décidé et le type de support choisi, l’assuré peut capitaliser son épargne de la façon qu’il le souhaite : il n’y a pas d’obligation.  Les versements peuvent se faire de façon régulière (chaque mois, chaque trimestre…) ou de façon totalement aléatoire.

assurance-vie et retraiteC’est le souscripteur qui choisit de déposer de l’argent sur ce contrat quand il le souhaite.

Cela permet de ne pas s’imposer une épargne contraignante au fil du temps, et de déposer les fonds dès que possible, au gré des opportunités.

Les avantages fiscaux d’un contrat d’assurance

Afin de bénéficier du maximum dexonération fiscale d’un contrat d’assurance-vie, il est important de ne pas effectuer de retrait (également appelés rachats) avant le 8e anniversaire de la date d’ouverture du contrat. En effet, avant cette date tous les retraits sont taxés.

Après la 8e année la récupération de tout ou partie de l’épargne est plus intéressante car les plus-values sont exonérées d’impôts jusqu’à 4600€ pour une personne seule et 9200€ pour un couple. Seuls les contrats dits « NSK » sont totalement exonérés d’impôts, si ce n’est les prélèvements sociaux qui représentent environ 11 % du capital.

La récupération de l’argent

Une fois la date d’échéance du contrat d’assurance-vie atteinte, le souscripteur à plusieurs solutions pour récupérer le fruit de son épargne.

 retraiteTout d’abord, il peut choisir d’effectuer de petit retrait selon ses besoins jusqu’à épuisement total de l’épargne.

Ensuite, il peut décider de récupérer l’entièreté de l’épargne en un versement unique ou, pour finir, il peut choisir de bénéficier de versement sous forme de rente jusqu’à son décès.

C’est cette dernière solution qui est le plus souvent choisie car cela permet d’obtenir un revenu complémentaire une fois la retraite arrivée.

Contrat d’assurance-vie : Qu’est-ce que c’est ?

contrat d'assurance-vie

 Contrat d’assurance-vie est l’un des produits de placement les plus utilisés par les Français. Il s’agit d’un contrat d’épargne mit en place avec un assureur (et non une banque) à qui vous confiez votre épargne afin qu’il la fasse fructifier.

C’est aussi un moyen de préparer une donation car c’est le souscripteur qui désignera le bénéficiaire de ce contrat lors de sa signature.

Contrat d’assurance-vie :  gestion sécurisée

Lors de la souscription d’un contrat d’assurance-vie, l’argent est placé sur un fonds en euros ou dans une UC (unités de compte) qui permettent de réaliser des bénéfices chaque année.contrat-dassurance-vie-assurances-entreprise

Si vous choisissez de déposer votre argent sur un unique fonds en euros (monosupport), l’épargne sera garantie : le montant placé ne pourra jamais diminuer. C’est donc un placement sans risque.

De plus, votre assureur s’engagera sur un taux de revalorisation minimum. Le rendement moyen de ce type de contrat est d’environ 2,50% par an (en 2015) et à tendance à baisser régulièrement depuis une dizaine d’années.

La possibilité de saisir des opportunités

Il existe également une deuxième solution : il s’agit du contrat d’assurance-vie multisupport. Ce type de contrat vous permettra de déposer votre argent sur plusieurs types de support d’épargne.

Une partie de l’argent peut être déposée sur un fonds en euros et une autre partie peut être investie sur des fonds en unités de compte comme les Sicav, ou les Fonds communs de placement par exemple.

La plupart des contrats multisupports proposent d’épargner sur différentes unités de comptes qui représente plusieurs types de marchés financiers (immobilier, actions, etc.) avec des risques de niveaux variables. Leur avantage est un taux de rendement autour de 5 à 7%.

contrat d'assurance-vie

Si ici aussi l’argent déposé sur le fonds en euros est garanti, ce n’est pas le cas de l’argent posé sur les fonds en unités de compte. Ces derniers peuvent enregistrer des pertes, il est donc important de bien choisir les fonds sur lesquels vous déciderez d’investir.

Quoi qu’il en soit, il est toujours très valorisant de déposer son épargne sur un contrat d’assurance-vie, surtout qu’au bout de 8 ans, les avantages fiscaux  de cette assurance-vie deviennent vraiment très intéressants. Cependant, rien ne vous empêchera de clôturer votre contrat avant cette date, même si cela se révélera moins intéressant.